Archives des étiquettes : Put Call Ratio

Prévision marché boursier: Faut-il shorter les nouveaux records ?

Encore des nouveaux records. Les bons résultats des entreprises et les annonces globalement positives sur les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine sont probablement les deux facteurs soutenant le plus les actions. Inutile pour autant de dire que « les marchés boursiers sont décorrélés de l’économie ». Allez jeter un coup d’œil à mon rapport du mois de novembre de l’économie américaine avant de poursuivre votre lecture.

Voici mes perspectives du marché :

  • Le ratio risque/récompense ne favorise pas les investisseurs de long terme. Les valorisations sont élevées (mais peuvent rester élevées pendant plusieurs années donc ce n’est pas un signal baissier).
  • Analyse fondamentale (6-12 mois): Haussier. Il n’y a pas de détérioration majeure de la macroéconomie américaine (étude complète à lire ici).
  • Analyse technique (3-6 mois): haussier.
  • Analyse technique (1-2 mois): neutre/haussier.

Ratio Cuivre / Or

Le ratio Cuivre / Or est surveillé, car il permet de jauger l’état psychologique des marchés

En théorie, lorsque le ratio est en hausse, cela est signe d’appétit au risque (bon pour les actifs risqués). Au contraire, lorsque ce ratio est en baisse, cela est signe d’aversion au risque (bon pour les actifs refuges).

Le ratio Cuivre / Or a inscrit un plus haut de 3 mois la semaine dernière.

Ratio Cuivre / Or

Dans le passé, un tel signal n’était pas « extrêmement » bullish pour les marchés boursiers. Le signal est positif mais n’est pas un signal significativement haussier.

Breakout ratio Cuivre / Or

VIX

Le VIX a clôturé à son plus bas niveau depuis 6 mois vendredi. Beaucoup de personnes sont préoccupées par cette chute du VIX. Ils pensent que ce signal est précurseur d’une correction des marchés actions.

Plus bas de 6 mois du VIX

Et ils est tout à fait normal d’avoir ce raisonnement. Car le VIX a très souvent tendance à rebondir à court terme.

Performance du VIX lorsque le VIX chute à un plus bas de 6 mois

Cependant, je vais sans doute en choquer plus d’un, mais une hausse du VIX n’est pas forcément synonyme de correction des marchés baissiers.

Lorsque la volatilité est très faible, le VIX a tendance à consolider et peut en effet clôturer en légère hausse. Mais le marché boursier corrige seulement lorsque le VIX bondit!

Dans le passé, une baisse du VIX à son niveau le plus bas en 6 mois n’était ni bearish ni bullish. Les traders ne devraient donc pas être plus préoccupés que cela de la faiblesse du VIX. Bien au contraire, car ce signal est fortement bullish sur le long terme (83% du temps haussier après 6 mois).

Performance du S&P 500 lorsque le VIX chute à un plus bas de 6 mois

Put/Call Ratio

Beaucoup de personnes jugent le marché trop complaisant. En plus du VIX à son plus bas en 6 mois, le ratio Put/Call a été extrêmement faible depuis le début du mois.

Le ratio a même atteint son plus bas niveau depuis… janvier 2018! Juste avant la correction de 10% des marchés boursiers en quelques séances.

Ratio Put/Call

Ce signal est une excellente nouvelle pour les permabears qui en profitent pour clamer que le marché va très bientôt corriger.

Personnellement, je préfère regarder la moyenne à 10 séances de ce ratio plutôt que la valeur au jour le jour, car la volatilité de celui-ci est très importante.

La moyenne à 10 séances est tombée sous 0,85 pour la première fois en plus de trois mois. Lorsque cela était arrivé dans le passé alors que le marché était haussier (> MM 200), cet environnement « extrêmement » complaisant n’était pas plus baissier que haussier

Performance S&P 500 lorsque la moyenne à 10 séances du Ratio Put/Call est inférieur à 0,85

% actions > MM200

Le pourcentages d’actions au-dessus de leur moyenne mobile à 200 séances a atteint 74,95% jeudi 07/11 !

Il est important de regarder cet indicateur, car il permet de savoir si la tendance de l’indice est portée par une majorité ou minorité de la côte.

% d'actions au-dessus de leur MM200

Visuellement, nous pouvons constater que les dernières fois qu’autant d’actions étaient en tendance haussière (> MM200), ce n’était pas bon signe pour le S&P 500.

En revanche, si nous nous focalisons sur « la grande image » (« focus on the big picture »), nous constatons que ce signal était plus souvent bullish sur tous les horizons de temps.

Performance du S&P 500 lorsque le % d'actions au-dessus de leur MM200 est supérieur à 74,95%

Autre fait intéressant, ce phénomène n’a jamais eu lieu pendant les marchés baissiers de l’indice (pas de signal en 2008 et 2009), ni même pendant les importantes corrections (2016 et 2018).

Ce signal a surtout eu lieu pendant les phases haussières de l’indice et avec peu de volatilité. Ce signal est donc un bon signe pour le marché boursier.

Prévision marché boursier: VIX, Nasdaq 100, Put/Call Ratio et AD Line

Le marché boursier a inscrit des nouveaux records la semaine dernière. Les bons résultats des entreprises, notamment technologique, ont fortement contribué à la hausse des indices la semaine dernière.

Cette semaine, les opérateurs de marché devraient avoir les yeux rivés sur les publications des résultats dont notamment ceux de Google, Facebook et Apple, trois mastodontes technologiques.

Sur le plan macroéconomique, le rapport de l’emploi, l’indice ISM manufacturier, les prix des logements et les revenus et dépenses disponibles seront les publications les plus importantes. Voici mes perspectives du marché :

  • Le ratio risque/récompense ne favorise pas les investisseurs de long terme. Les valorisations sont élevées (mais peuvent rester élevées pendant plusieurs années donc ce n’est pas un signal baissier).
  • Analyse fondamentale (6-12 mois): Haussier. Il n’y a pas de détérioration majeure de la macroéconomie américaine (étude complète à lire ici).
  • Analyse technique (3-6 mois): haussier.
  • Analyse technique (1-2 mois): mitigé.

Cette semaine, nous allons nous concentrer sur le VIX, le Nasdaq 100, le sentiment des opérateurs de marché et l’Advance/Decline Line (participation de la côte américaine au bull-market).

VIX

La nervosité des marchés continue de s’apaiser. L’indice de la peur, le VIX, a clôturé vendredi sous 13 pour la première fois depuis fin juillet.

Graphique du VIX

Dans le passé, le S&P 500 était très bullish les mois après un VIX aussi faible. Il est intéressant de noter que ce signal n’a jamais eu lieu peu de temps en 2000 avant le crash de la bulle tech et en 2007 avant la crise financière.

Performance du S&P 500 lorsque le VIX tombe sous 13

Nouveau record du Nasdaq

Dans cet environnement complaisant, le Nasdaq et plusieurs autres indices boursiers ont inscrit des nouveaux plus hauts.

Nasdaq 100 inscrit des nouveaux records

Le S&P 500 n’a pas inscrit de nouveau record, mais s’est rapproché de son plus haut historique inscrit en juillet à 3025 points.

Dans le passé, lorsque le Nasdaq inscrivait un nouveau plus haut de 1 an pour la première fois en 60 séances, le S&P 500 était haussiers les semaines et mois après ce signal.

Performance du S&P lorsque le Nasdaq 100 inscrit des nouveaux records

Encore une fois, ce qui est intéressant à constater c’est que ce signal n’a pas eu lieu juste avant le début d’un crash.

Lors de l’éclatement de la bulle tech, le S&P 500 est revenu tester son plus haut historique plusieurs semaines après le Nasdaq.

Le Nasdaq s'est replié plusieurs semaines avant le S&P lors de l'éclatement de la bulle

Le nouveau record du Nasdaq 100 et des indices techs à plus fort bêta comme le SOX écarte donc l’hypothèse que ce nouveau record à Wall Street soit un signal baissier.

Sentiment

Le ratio Put/Call de la CBOE vient toutefois rafraîchir les perspectives haussières. Le ratio est devenu négatif et a clôturé sous 0,80 pour la première fois depuis 30 séances, ce qui veut dire que les traders ne prévoient pas de baisse du marché actions.

Graphique du cours du Put/Call Ratio

Dans le passé, un tel optimisme était souvent bullish pour les marchés boursiers, mais le S&P était souvent flat les semaines après.

Performance S&P 500 lorsque le ratio Put/Call clôture sous 0,8

Il faut garder à l’esprit que le marché boursier est une machine à voter géante. Lorsque la grande majorité est optimiste, il n’y a plus personne pour continuer à acheter. Le prix a donc plus de chances de reculer.

A l’inverse, lorsque la grande majorité est pessimiste, il y a beaucoup de potentiels acheteurs. Les perspectives haussières sont donc importantes.

Cette explication est la base de l’analyse contrarienne. Statistiquement, les meilleurs rendements du S&P sont lorsque l’indice a fortement reculé. Le consensus est donc extrêmement pessimiste, mais le pessimisme ne dure pas éternellement…

Exemple marché en panique

Participation de la côte américaine

Contrairement au S&P 500, l’AD Line inscrit des nouveaux records depuis fin août (le S&P est toujours sous ses sommets de juillet).

L’advance / decline line (AD Line), est un indicateur calculé quotidiennement qui additionne/soustrait le nombre net d’avancé des titres du NYSE.

Par exemple, s’il y a plus de titres du NYSE qui ont avancé que reculé la veille, l’AD Line aura clôturé en hausse.

Cet indicateur n’est plus très surveillé aujourd’hui, car contrairement à 2000 et 2007, l’AD Line inscrit des nouveaux records. Or cet indicateur est remis en avant par les permabears uniquement lorsqu’il échoue à inscrire des nouveaux records (en 2000 et 2007, l’AD Line s’est retourné plusieurs mois avant les crashs du S&P 500).

AD Line depuis 2009

Après une importante chute de l’AD Line en fin d’année dernière, il a fortement rebondi en début d’année.

L’AD Line devrait inscrire son 5ème record mensuel consécutif à la fin du mois. Dans le passé, le S&P 500 avait tendance à consolider à court terme avant de reprendre sa tendance haussière.

Performance du S&P lorsque l'AD Line est en hausse pendant 5 mois consécutifs

Prévision marché boursier: VIX, AAII, AD Line

Le marché boursier (S&P 500) continue d’évoluer proche de ses plus hauts historiques sans pour autant inscrire des nouveaux. L’apaisement des tensions commerciales et l’accord du Brexit conclu entre Boris Johnson et l’UE ont rassuré les marchés et ont permis aux principaux indices de rebondir. Voici mes perspectives du marché :

  • Le ratio risque/récompense ne favorise pas les investisseurs de long terme. Les valorisations sont élevées (mais peuvent rester élevées pendant plusieurs années donc ce n’est pas un signal baissier).
  • Analyse fondamentale (6-12 mois): Haussier. Il n’y a pas de détérioration majeure de la macroéconomie américaine (étude complète à lire ici).
  • Analyse technique (3-6 mois): neutre / haussier.
  • Analyse technique (1-2 mois): mitigé.

Cette semaine, nous allons nous concentrer sur le VIX, le sentiment des particuliers AAII et l’Advance/Decline Line (participation de la côte américaine au bull-market).

VIX

La nervosité des opérateurs de marché s’est calmée depuis le début du mois. Grâce à la conclusion de la « phase 1 » d’un accord intérimaire entre les Etats-Unis et la Chine et de l’accord du Brexit entre Boris Johnson et l’UE, le VIX est passé de plus de 20 à moins de 14 en moins de 3 semaines.

En fait, le VIX à chuté plus de 20% en dessous de sa moyenne à 50 séances la semaine dernière. Cela indique un rapide apaisement des tensions sur les marchés.

Graphique du VIX

Dans le passé, une telle chute alors que le S&P 500 était à moins de 5% de son plus haut d’un an n’était pas forcément un signal positif pour les marchés à court terme.

En fait, le marché boursier était assez aléatoire sur du court terme (< 3 mois), mais avait tendance à rebondir sur du plus long terme.

Voici ce qui se passait lorsque le S&P 500 était à moins de 5% de son plus haut d’un an.

Performance du S&P 500 lorsque climat complaisant

Sentiment

Le sentiment des particuliers s’est amélioré la semaine dernière. Le pourcentage d’investisseurs particuliers « bullish » est passé de 20,3 à 33,4.

Cependant, le pessimisme reste dominant sur du long terme puisque la moyenne à 26 semaines des particuliers « bullish » de l’enquête AAII est tombée à 29,8 la semaine dernière. Son plus bas niveau depuis novembre 2016 (35 mois).

Sentiment AAII des particuliers

Rappelons qu’il y a deux semaines, la moyenne à 10 semaines des particuliers « bullish » était tombée pour la première fois depuis novembre 2016 sous 27. Le S&P 500 était tout le temps haussier 1 an après un tel pessimisme.

Pour ce qui est de la moyenne à 26 semaines, les probabilités de hausses du S&P 500 sont beaucoup plus limitées et sont mêmes négatives sur du court terme (< 3 mois).

Performance du S&P 500 lorsque les particuliers sont majoritairement en vente

Ce qui est intéressant à constater, c’est que ce pessimisme prolongé des particuliers a eu souvent lieu pendant ce marché haussier, contrairement aux marchés haussiers de 2003 – 2007 et 1995 – 2000.

Personnellement, je préfère rester prudent avec les importantes probabilités de baisse du S&P 500 à court terme d’après cette étude. Le court terme dépend surtout de l’actualité.

Rappelons que lorsque la moyenne à 10 semaines de l’AAII Bull était inférieur à 28, les probabilités de hausse du marché boursier sont très bonnes à court et moyen terme.

Performance du marché actions lorsque le sentiment des investisseurs particuliers chutent

Ces deux études sur le même indicateur (% AAII Bull) donnent donc des indications opposées. Résultat : mitigé.

Participation de la côte américaine

L’advance / decline line (AD Line), est un indicateur calculé quotidiennement qui additionne/soustrait le nombre net d’avancé des titres du NYSE.

Par exemple, s’il y a plus de titres du NYSE qui ont avancé que reculé la veille, l’AD Line aura clôturé en hausse.

Cet indicateur n’est plus très surveillé aujourd’hui, car contrairement à 2000 et 2007, l’AD Line inscrit des nouveaux records. Or cet indicateur est remis en avant par les permabears uniquement lorsqu’il échoue à inscrire des nouveaux records (en 2000 et 2007, l’AD Line s’est retourné plusieurs mois avant les crashs du S&P 500).

Graphique Advance Decline Line NYSE

Après une importante chute de l’AD Line en fin d’année dernière, il a fortement rebondi en début d’année et continue d’inscrire des nouveaux records depuis juillet.

La semaine dernière, l’AD Line a inscrit un nouveau record contrairement au S&P qui reste sous ses plus hauts inscrits il y a plus de deux mois (fin juillet).

Dans le passé, lorsque ce fut le cas alors que le S&P était à moins de 5% de ses plus hauts historiques, le S&P 500 avait tendance à rebondir à court et moyen terme.

Rebond S&P 500 lorsque AD Line inscrit nouveau record

Encore une fois, je préfère rester prudent avec les chances de rebond pour le court terme, car le CT est surtout influencé par les bruits (l’actualité).

Prévision marché boursier: Courbe des taux, Sentiment AAII et Put/Call Ratio

Le marché boursier (S&P 500) continue d’osciller de jour en jour en fonction de l’actualité sur les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Voici mes perspectives du marché :

  • Le ratio risque/récompense ne favorise pas les investisseurs de long terme. Les valorisations sont élevées (mais peuvent rester élevées pendant plusieurs années donc ce n’est pas un signal baissier).
  • Analyse fondamentale (6-12 mois): Haussier. Il n’y a pas de détérioration majeure de la macroéconomie américaine (étude complète à lire ici).
  • Analyse technique (3-6 mois): neutre / haussier.
  • Analyse technique (1-2 mois): mitigé.

Cette semaine, nous allons nous concentrer sur différents indicateurs de sentiment étant donné que les indicateurs de participation comme l’AD Line, le % de titres du S&P 500 au-dessus de leur moyenne mobile à 50 séances ou encore le McClellan Summation Index sont sans tendance à court terme.

Courbe des taux

La courbe des rendements du Trésor à 10 ans – 3 mois a mis fin à sa plus longue période d’inversion depuis la crise financière.

En effet, d’après les données fournies par le site FRED, l’écart entre le 10 ans et le 3 mois US est redevenu positif après plus de 50 jours d’inversion.

La courbe des taux se pentifie après s'être inversée

Le plus inquiétant dans la courbe des taux n’est pas l’inversion, mais lorsqu’elle se pentifie après s’être inversée (généralement après le début d’une normalisation de la politique monétaire de la Fed).

Dans le passé, lorsque cet écart de taux redevenait positif après avoir été négatif pendant au moins 1 mois, les rendements futurs du marché boursier étaient négatifs sur du moyen/long terme.

Performance du marché boursier après normalisation de la politique monétaire

Personnellement, je resterai prudent avec ce signal baissier. La courbe des taux ne représente pas un agrégat de l’économie. Or la macroéconomie américaine reste solide et ne montre pas de sérieux signe de récession. L’inversion de la courbe des taux est à prendre au sérieux, mais est selon moi davantage un signal confirmant que l’économie est en fin de cycle.

Sentiment

Le % d’investisseurs particuliers bullish continue à chuter. La moyenne à 10 semaines des « bullish » de l’enquête AAII est tombée à 27 la semaine dernière. Une première depuis novembre 2016.

Evolution de l'AAII

Dans le passé, un tel pessimisme des particuliers étaient souvent suivi par un important rebond du marché actions..

Marché boursier lorsque l'AAII est inférieur à 27

Notons qu’il n’y a pas eu de lecture de cette moyenne sous 27 lors de la crise financière ou de l’explosion de la bulle tech. En 2008, le sentiment a atteint un plus bas à 27,5 et 27,3 en 2003.

Si nous incluons ces valeurs en augmentant le seuil d’acceptation à 28 au lieu de 27, les résultats deviennent en fait encore plus bullish.

Performance du marché actions lorsque le sentiment des investisseurs particuliers chutent

La seule fois où il semblerait que les investisseurs particuliers aient eu juste était en mars 2008. Autrement, un tel pessimisme avait souvent lieu à la fin d’une correction.

Les particuliers ont-ils cette fois-ci raison ? Réponse dans les prochains mois…

Qu’en est-il des traders « professionnels » ?

Le marché des options est surtout utilisé par les traders professionnels ou du moins les trader aguerris, car ils s’en servent essentiellement pour protéger leurs positions sur le marché actions.

Or la moyenne à 10 semaines du ratio Put/Call a atteint une valeur extrêmement élevée. Autrement dit, cela fait plusieurs semaines que les traders se protègent avec des options Put.

Le pessimisme est donc également répandu chez les professionnels. Le problème, c’est que la majorité des gérants ne font pas mieux que les marchés. En fait, la plupart sont sous-exposés au marché boursier – traumatisé par la crise financière.

Dans le passé, un tel pessimisme des « professionnels » avait également souvent lieu à la fin d’une correction et le début d’un rallye haussier. La seule exception fut en septembre 2007, peu de mois avant la crise financière de 2008.

Réaction marché boursier lorsque le Ratio Put/Call est élevé

Prévision marché boursier: Arms Index, Put/Call Ratio, High Yield – Investment Grade Spread

Le marché boursier (S&P 500) continue de baisser sous son plus haut historique inscrit en juillet à 3028 points, alors que les investisseurs et les traders continuent de parler de « récession » et de « fin de cycle ».

Voici mes perspectives du marché :

  • Le ratio risque/récompense ne favorise pas les investisseurs de long terme. Les valorisations sont élevées (mais peuvent rester élevées pendant plusieurs années donc ce n’est pas un signal baissier).
  • Analyse fondamentale (6-12 mois): Haussier. Il n’y a pas de détérioration majeure de la macroéconomie américaine (étude complète à lire ici).
  • Analyse technique (3-6 mois): neutre / haussier.
  • Analyse technique (1-2 mois): mitigé.

Arms Index

L’Arms Index mesure la relation entre l’offre et la demande d’un marché et est utilisé pour évaluer le sentiment général d’un marché.

Une hausse de l’Arms Index au-dessus de 1 est généralement synonyme de baisse du marché tandis qu’une baisse en dessous de 1 est généralement synonyme de hausse du marché.

Sa moyenne mobile à 10 séances est tombée à son plus bas niveau depuis août dernier sous 0,90.

L'Arms Index est tombé sous 0,90 depuis 2 séances

Dans le passé, une baisse de l’Arms Index sous 0,90 pendant 2 séances alors que le S&P 500 était à moins de 5% de son plus haut de 52 semaines était plus souvent baissier pour le marché baissier sur du court terme (haussier LT).

Performance du S&P 500 lorsque l'Arms Index tombe en dessous de 0,9 pendant 2 séances

Put/Call Ratio

Le ratio Put/Call a bondi jeudi atteignant son plus haut niveau depuis mai.

Le ratio Put/Call de la CBOE a atteint son plus haut niveau depuis mai 2019

Dans le passé, lorsque le Ratio Put/Call atteignait son plus haut niveau en 4 mois alors que le S&P 500 était au-dessus de sa MM200, les performances étaient mitigées sur du court terme (haussières LT).

Performance du S&P 500 lorsque le ratio Put/Call est à un plus haut de 4 mois

Spread High Yield – Investment Grade bonds

L’écart de rendement entre les obligations « pourries » (High Yield) et les obligations « investissables » (Investment Grade) a augmenté ces dernières séances.

Une hausse de cet écart est généralement témoin d’un stress des investisseurs et est donc associée à une baisse du marché boursier.

L'écart entre les obligations pourries et les obligations investissables augmente

L’écart entre ces deux taux a bondi de 20% au cours des deux dernières semaines. Dans le passé, une telle hausse alors que le S&P 500 00 était en tendance haussière (> MM 200 séances), marquait très souvent la fin du repli et le début d’un rebond du marché boursier.

Performance S&P 500 lorsque l'écart entre les obligations pourries et les obligations d'entreprises augmente de 20% en deux semaines

Revue des marchés : High Yield Bond, Put/Call Ratio, A/D Line

Cela fait plus de trois semaines que le S&P 500 plafonne sous son plus haut historique inscrit en juillet. Cette période d’attente est assez longue car généralement, le marché se replie ou inscrit des nouveaux records assez rapidement.

La raison de cette consolidation est surtout le manque de clarté concernant les négociations commerciales. Un jour les négociations semblent avancer, le lendemain elles semblent reculer.

Le court terme (< 3 mois) est très difficile à prévoir car il dépend surtout de l’actualité. Dans cet article, nous allons faire de notre mieux pour prédire le plus précisément possible la direction du marché pour les prochaines semaines.

Pour cela, nous allons analyser différents indicateurs comme les obligations d’entreprises mal notées ou encore le ratio Put/Call.

Sur du long terme, le bilan macroéconomique est toujours en faveur d’une hausse des marchés boursiers. Toutefois, nous resterons prudents compte tenu du fait que l’économie américaine semble être en fin de cycle.

High Yield Corporate Bond

Les obligations d’entreprises mal notées sont en hausse en septembre contrairement au S&P qui continue à plafonner sous ses sommets de juillet.

L’ETF High Yield Corporate Bond ($HYG) inscrit des nouveaux records et est en hausse de plus en 1% au cours des 40 dernières séances.

S&P 500 vs obligations d'entreprise

Dans le passé lorsque le High Yield Corporate Bond était en hausse de plus de 1% en 40 jours et que le S&P était en baisse, le marché avait très souvent tendance à rebondir à court terme (80% de probabilité de hausse d’ici le 6 octobre).

Performance S&P 500 quand les obligations d'entreprise inscrivent des nouveaux records

Put/Call Ratio

Le Ratio entre le nombre de Put et de Call à la CBOE est supérieur à 1 depuis 8 séances. Cela veut dire qu’il y a plus d’investisseurs qui privilégient la baisse que la hausse sur du court terme.

Put/Call Ratio CBOE

Dans le passé, lorsque le Ratio Put/Call était supérieur à 1 pendant 8 séances consécutives, les performances du S&P 500 étaient plus mitigées qu’autre chose sur du court terme.

Performance S&P 500 lorsque le ratio Put/Call Ratio est supérieur à 1 depuis 8 séances

A/D Line

L’A/D Line n’a pas inscrit des nouveaux records la semaine dernière, mais est au-dessus de ses sommets de juillet contrairement au S&P 500.

Advance/Decline Line vs S&P 500

Dans le passé, lorsque l’Advance/Decline Line inscrit des nouveaux records depuis 16 jours tandis que le S&P 500 était à moins de 5% de ses plus hauts, le marché boursier était le plus souvent indécis à court terme.

Performance du S&P 500 lorsque l'AD Line a commencé à inscrire des nouveaux records il y a 16 jours

Revue des marchés: Etudes du ratio Put/Call, Advance/Decline Line et confiance des consommateurs

Dans cet article, nous allons étudier une liste d’indicateurs dans le but de prédire avec le plus de précision possible le prochain mouvement le plus probable du S&P 500 malgré la complexité de prédire les marchés sur du court terme (< 3 mois).

Cela fait maintenant quatre semaines que les principales bourses consolident. La semaine dernière, les investisseurs ont été une nouvelle fois perturbés par l’escalade des menaces tarifaires entre les Etats-Unis et la Chine, ainsi que l’inversion de la courbe des taux américains. Le S&P 500 a clôturé dans le vert mais a continué à consolider dans son range compris entre 2950 et 2825 points.

Analyse du cours du S&P 500

Indicateurs étudiés dans cet article :

  • Le Ratio Put/Call
  • L’advance/Decline Line
  • L’indice de confiance des consommateurs
Lire la suite

Revue des marchés: retour des investisseurs sur les indices?

Dans cet article, nous allons étudier une liste d’indicateurs dans le but de prédire avec le plus de précision possible le prochain mouvement le plus probable du S&P 500 malgré la complexité de prédire les marchés sur du court terme (< 3 mois).

Supports et résistances clés du S&P 500 : (graphique TradingView)

Analyse technique du S&P 500

Les investisseurs étaient indécis la semaine dernière probablement en raison des différentes décisions de Donald Trump sur le plan commercial. Les marchés ont commencé la semaine en panique après l’annonce inattendue du président américain de la mise en place de 10% de tarifs douaniers supplémentaires sur l’ensemble des marchandises chinoises si les négociations commerciales avec la Chine n’avançaient pas. Donald Trump a rassuré les marchés quelques jours après en annonçant le report de ces tarifs sur certaines marchandises au 15 décembre.

Indicateurs étudier dans cet article :

  • Le ratio S&P/Gold
  • L’écart relative du VIX avec sa moyenne à 10 séances
  • Le ratio Put/Call

Ratio S&P/Gold

Avec toutes les incertitudes, les actifs risqués comme les actions ont chuté au cours des dernières semaines alors que les actifs refuges comme l’or et les obligations ont fortement grimpé, atteignant même des niveaux records. Le ratio S&P/Gold a même chuté à son plus bas niveau depuis décembre 2018, avant que le S&P 500 rebondisse de plus de 20%.

Le RSI du ratio S&P/Gold est même dans sa zone de survente (< 30) pour la première fois en 6 mois, le S&P 500 chutait souvent la semaine suivante (=> la semaine dernière), mais rebondissait la plupart du temps les semaines d’après.

Qu’est ce qui arrive au S&P 500 lorsque le RSI du ratio S&P/Gold est inférieur à 30 pour la première fois depuis 6 mois :

Ratio S&P500 / Cours de l'or

Quant au cours de l’or, il avait davantage tendance à reculer/consolider les semaines suivantes.

Qu’est ce qui arrive au cours de l’or lorsque le RSI du ratio S&P/Gold est inférieur à 30 pour la première fois depuis 6 mois :

Ratio S&P500 / Cours de l'or 2

Ecart relatif VIX/Moyenne mobile à 10 séances

Preuve des récentes incertitudes des investisseurs sur les marchés, le VIX a bondi plusieurs mois au-dessus de sa moyenne à 10 séances. Toutefois, l’écart relatif entre le VIX et sa moyenne mobile à 10 séances a chuté lors des trois dernières séances, passant de plus de 30% à moins de -5%.

Lorsque le S&P 500 était à moins de 10% de ses sommets historiques, ce signal était largement en faveur d’une hausse du S&P 500 les semaines suivantes.

Qu’est ce qui arrive au S&P 500 lorsque l’écart relatif du VIX avec sa moyenne mobile à 10 séances passe de +10% à -5% en trois jours alors que le S&P est à moins de 10% de ses sommets :

Ecart relatif du VIX avec sa moyenne mobile à 10 séances

Ratio Put/Call

La moyenne à 5 séances du ratio Put/Call de la CBOE est supérieure à 1 depuis plus de 11 jours, ce qui indique que les investisseurs sont toujours en train de se couvrir à la baisse plutôt qu’anticiper un rebond.

Dans le passé, lorsque la moyenne à 5 séances du ratio Put/Call était supérieure à 1 pendant 11 jours, le S&P 500 continuait de baisser la semaine suivante, mais rebondissait les semaines d’après.

Qu’est ce qui arrive au S&P 500 lorsque la moyenne à 5 séances du ratio Put/Call est supérieure à 1 depuis 11 jours :

Moyenne à 5 séances du ratio Put/Call

Conclusion

Les perspectives techniques pour cette semaine sont assez indécises, mais le biais de moyen terme est en faveur d’un rebond.

Je pense qu’il est possible que le S&P 500 inscrit un creux plus bas que celui du 5 août.

Actuellement en consolidation entre 2940 et 2825 points, le S&P 500 contredirait mon opinion s’il venait à sortir par le haut de son range. Dans le cas d’une sortie par le bas, nous pourrions nous attendre à un nouveau test du S&P de sa moyenne mobile à 200 séances.