Archives des étiquettes : Nasdaq

Prévision marché boursier: VIX, Nasdaq 100, Put/Call Ratio et AD Line

Le marché boursier a inscrit des nouveaux records la semaine dernière. Les bons résultats des entreprises, notamment technologique, ont fortement contribué à la hausse des indices la semaine dernière.

Cette semaine, les opérateurs de marché devraient avoir les yeux rivés sur les publications des résultats dont notamment ceux de Google, Facebook et Apple, trois mastodontes technologiques.

Sur le plan macroéconomique, le rapport de l’emploi, l’indice ISM manufacturier, les prix des logements et les revenus et dépenses disponibles seront les publications les plus importantes. Voici mes perspectives du marché :

  • Le ratio risque/récompense ne favorise pas les investisseurs de long terme. Les valorisations sont élevées (mais peuvent rester élevées pendant plusieurs années donc ce n’est pas un signal baissier).
  • Analyse fondamentale (6-12 mois): Haussier. Il n’y a pas de détérioration majeure de la macroéconomie américaine (étude complète à lire ici).
  • Analyse technique (3-6 mois): haussier.
  • Analyse technique (1-2 mois): mitigé.

Cette semaine, nous allons nous concentrer sur le VIX, le Nasdaq 100, le sentiment des opérateurs de marché et l’Advance/Decline Line (participation de la côte américaine au bull-market).

VIX

La nervosité des marchés continue de s’apaiser. L’indice de la peur, le VIX, a clôturé vendredi sous 13 pour la première fois depuis fin juillet.

Graphique du VIX

Dans le passé, le S&P 500 était très bullish les mois après un VIX aussi faible. Il est intéressant de noter que ce signal n’a jamais eu lieu peu de temps en 2000 avant le crash de la bulle tech et en 2007 avant la crise financière.

Performance du S&P 500 lorsque le VIX tombe sous 13

Nouveau record du Nasdaq

Dans cet environnement complaisant, le Nasdaq et plusieurs autres indices boursiers ont inscrit des nouveaux plus hauts.

Nasdaq 100 inscrit des nouveaux records

Le S&P 500 n’a pas inscrit de nouveau record, mais s’est rapproché de son plus haut historique inscrit en juillet à 3025 points.

Dans le passé, lorsque le Nasdaq inscrivait un nouveau plus haut de 1 an pour la première fois en 60 séances, le S&P 500 était haussiers les semaines et mois après ce signal.

Performance du S&P lorsque le Nasdaq 100 inscrit des nouveaux records

Encore une fois, ce qui est intéressant à constater c’est que ce signal n’a pas eu lieu juste avant le début d’un crash.

Lors de l’éclatement de la bulle tech, le S&P 500 est revenu tester son plus haut historique plusieurs semaines après le Nasdaq.

Le Nasdaq s'est replié plusieurs semaines avant le S&P lors de l'éclatement de la bulle

Le nouveau record du Nasdaq 100 et des indices techs à plus fort bêta comme le SOX écarte donc l’hypothèse que ce nouveau record à Wall Street soit un signal baissier.

Sentiment

Le ratio Put/Call de la CBOE vient toutefois rafraîchir les perspectives haussières. Le ratio est devenu négatif et a clôturé sous 0,80 pour la première fois depuis 30 séances, ce qui veut dire que les traders ne prévoient pas de baisse du marché actions.

Graphique du cours du Put/Call Ratio

Dans le passé, un tel optimisme était souvent bullish pour les marchés boursiers, mais le S&P était souvent flat les semaines après.

Performance S&P 500 lorsque le ratio Put/Call clôture sous 0,8

Il faut garder à l’esprit que le marché boursier est une machine à voter géante. Lorsque la grande majorité est optimiste, il n’y a plus personne pour continuer à acheter. Le prix a donc plus de chances de reculer.

A l’inverse, lorsque la grande majorité est pessimiste, il y a beaucoup de potentiels acheteurs. Les perspectives haussières sont donc importantes.

Cette explication est la base de l’analyse contrarienne. Statistiquement, les meilleurs rendements du S&P sont lorsque l’indice a fortement reculé. Le consensus est donc extrêmement pessimiste, mais le pessimisme ne dure pas éternellement…

Exemple marché en panique

Participation de la côte américaine

Contrairement au S&P 500, l’AD Line inscrit des nouveaux records depuis fin août (le S&P est toujours sous ses sommets de juillet).

L’advance / decline line (AD Line), est un indicateur calculé quotidiennement qui additionne/soustrait le nombre net d’avancé des titres du NYSE.

Par exemple, s’il y a plus de titres du NYSE qui ont avancé que reculé la veille, l’AD Line aura clôturé en hausse.

Cet indicateur n’est plus très surveillé aujourd’hui, car contrairement à 2000 et 2007, l’AD Line inscrit des nouveaux records. Or cet indicateur est remis en avant par les permabears uniquement lorsqu’il échoue à inscrire des nouveaux records (en 2000 et 2007, l’AD Line s’est retourné plusieurs mois avant les crashs du S&P 500).

AD Line depuis 2009

Après une importante chute de l’AD Line en fin d’année dernière, il a fortement rebondi en début d’année.

L’AD Line devrait inscrire son 5ème record mensuel consécutif à la fin du mois. Dans le passé, le S&P 500 avait tendance à consolider à court terme avant de reprendre sa tendance haussière.

Performance du S&P lorsque l'AD Line est en hausse pendant 5 mois consécutifs