Archives des étiquettes : marché baissier

Qu’est-ce qu’un marché baissier et comment vous devriez le trader

Un marché baissier, également appelé « bear market », est une direction baissière des prix causés par les nombreuses ventes des traders. Il existe deux manières de définir un « marché baissier » ou un « marché haussier ».

  1. Un état d’esprit (psychologie des investisseurs)
  2. Une méthode quantifiable.

En termes de psychologie des investisseurs, un marché baissier peut se définir par « une période prolongée de chute des prix du marché dans laquelle la baisse est alimenté par le pessimisme des investisseurs ». Cela signifie que les inquiétudes sont partagées par la majorité des investisseurs et traders. Les investisseurs / traders vendent parce qu’ils s’attendent à une chute des prix. Les prix baissent, alors les investisseurs / traders vendent davantage, ce qui fait baisser encore plus les prix. C’est un cercle vicieux.

Cela signifie que la tendance du marché à moyen et long terme est baissière (même s’il peut y avoir des importants rebonds (+10%)). Les marchés baissiers se caractérisent par:

  1. Un pessimisme partagé par les investisseurs (anticipation d’une chute du marché à moyen et long terme).
  2. Des fondamentaux négatifs ou en détérioration. Les « fondamentaux » de chaque marché sont différents. Par exemple, les fondamentaux du marché boursier sont l’économie et les bénéfices des entreprises. Le marché boursier baisse lorsque l’économie se dégrade.

La phrase clé ici est que les prix ont une tendance baissière dans un marché baissier. Mais comment définir cela de manière concise? Quelle baisse faut-il pour qualifier un marché de « baissier » ? Pendant combien de temps les prix doivent-ils baisser? Car oui, une notion de durée est tout aussi importante qu’une notion de magnitude.

C’est là qu’intervient la méthode quantifiable. La définition répandue du « marché baissier » est une baisse de 20% ou plus du marché boursier.

Cette définition peut être différente pour les autres marchés. Pour un marché très instable comme l’argent, une baisse de 20% est simplement une « correction » et non un marché baissier. Le marché boursier est moins volatil que les matières premières.

Problème avec la définition standard d’un marché baissier

Je n’aime pas quand la sagesse conventionnelle définit un « marché baissier » comme une baisse de 20% des prix.

Pourquoi 20% et pas 15 ou 25% ?

De nombreux investisseurs et traders deviennent victimes de cette définition. Ils considèrent que la baisse du marché boursier de 2011 n’est qu’une correction, car le S&P a chuté de 19,3% lorsque vous utilisez les prix de clôture. Cependant, le S&P a chuté de 21% lorsque vous utilisez les mèches.

Le marché baisse de 20% puis rebondit

Le problème avec la définition des 20%, c’est que le marché peut corriger de 20% dans un marché haussier sans pour autant compromettre la tendance. En réalité, le marché a souvent tendance à rebondir après une telle correction, sauf en cas de récession de l’économie américaine. C’est pour cela qu’il est toujours important de suivre l’évolution de l’économie américaine pour prendre les meilleures décisions d’investissement possibles.

Un baisse de 20% n'est pas un marché baissier

Qu’est-ce qu’un marché baissier ?

Nous devons revenir à la source de la définition d’un marché baissier: « un pessimisme rationnel qui se nourrit de lui-même » (c.-à-d. vague baissière après vague baissière). Un marché baissier doit donc comprendre deux variables : la magnitude et la durée de la correction.

Une meilleure définition d’un marché baissier peut être : Une correction de 40% pendant au moins 1 an (entre le plus haut et le plus bas).

Avec cette définition, les « marchés baissiers » seraient beaucoup moins fréquent et permettrait d’éviter de sortir du marché à la fin d’un repli temporaire d’un marché haussier. En suivant cette définition, il n’y a eu que 6 marchés baissiers depuis la Grande Dépression.

  1. 1929-1933
  2. 1937-1938
  3. 1968-1970
  4. 1973-1974
  5. 2000-2002
  6. 2007-2009

Tous ces marchés baissiers ont connu des vagues de ventes successives. La durée (au moins 1 an) est tout aussi important que la magnitude (baisse de +40%), car la durée est ce qui permet de différencier la panique d’un pessimisme rationnel.

Si le marché boursier s’effondrait de 40% en un jour, puis rebondissait pour atteindre des nouveaux sommets au cours des 3 prochaines semaines, on ne parlerait pas de pessimisme rationnel, mais de panique. Ce sont les longues tendances baissières qui font perdre aux investisseurs l’espoir d’un rebond rapide.

Il y a eu de nombreuses baisses de 15%, 20% et même 25% pendant les marchés haussiers. Celles-ci peuvent être appelées des « corrections significatives ».

Comment devriez-vous trader/investir dans un marché baissier

« Vous n’avez pas forcément besoin de trader. Parfois, rester hors du marché permet de gagner de l’argent. »

Quand il s’agit d’un réel marché baissier, tous les médias en parlent. L’apocalypse semble proche. Beaucoup d’investisseurs perdent de l’argent pendant ces moments. Être en cash permet d’être relativement bien lotis. Tout ce que reste ensuite à faire est de racheter plus bas que le prix auquel vous avez vendu.

Le tout premier rebond après la fin du marché baissier (c’est-à-dire la première vague du nouveau marché haussier) est toujours extrêmement puissant. Détenir un ETF avec effet de levier de 2 voire 3 à ce moment-là est la meilleure des choses à faire car cela permet de générer d’énormes profits.

Toutefois, avant de profiter de cette première vague haussière, il existe plusieurs bonnes possibilités pour trader un marché baissier au lieu de rester en cash.

Acheter des obligations d’Etat à court terme (peu risqué)

Vous pouvez envisager d’acheter des obligations d’Etats de court terme (par exemple une obligation de 2 ans) lorsque vous pensez que le marché est au début d’une tendance baissière de long terme. Les marchés baissiers durent généralement entre un et deux ans. Par conséquent, les obligations de court terme (< 2 ans) arriveront à échéance avant la fin du marché baissier. 

Ainsi, vous pourrez prétendre gagner ne serait-ce que 2% par an lorsque le marché boursier s’effondra de plus de 40%.

Shorter le marché baissier (risqué)

Vous pouvez également envisager de shorter le marché. Cependant, il est important de garder à l’esprit qu’il ne faut jamais le shorter lorsqu’il monte. N’essayez jamais de prédire le sommet d’un marché boursier. 

« Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable » – John Maynard Keynes

Le marché boursier peut continuer à augmenter beaucoup plus longtemps que vous ne le pensez. Supposons que vous pensiez qu’il reste 1 an au marché haussier. Vous attendez donc une dizaine de mois, puis vous décidez de shorter le marché afin de ne pas rester le top.

Que se passe-t-il si vous vous trompez ? Qu’advient-il s’il reste en fait 2 ans au marché haussier ? Le marché peut beaucoup monter les dernières années avant la fin d’un marché haussier. Vous allez donc perdre beaucoup d’argent sur votre position short.

Un conseil, ne sous-estimez jamais la capacité du marché à rester optimiste. Les meilleurs gestionnaires de fonds étaient baissiers pour du long terme sur le marché boursier en 1998 (par exemple, Jim Rogers, Julian Robertson, George Soros, Jeremy Grantham). Or le marché haussier a continué à progresser pendant 1 an et demi et de plus de 30% avant le début du marché baissier.

Beaucoup de personnes clamait un sommet majeur du cours du Bitcoin à 2 000 dollars. Or la bulle a continué à gonfler jusqu’à 20 000 dollars. Encore une fois, ne sous-estimez jamais la capacité d’un marché à rester optimiste dans une bulle, que cet optimisme soit soutenu par des fondamentaux solides ou non.

C’est une chose de passer à côté des 1-2 dernières années d’un marché haussier. C’est une autre chose de perdre de l’argent en shortant alors que tout le monde gagne de l’argent en étant à l’achat.

Vous devez attendre une importante dégradation de la macroéconomie avant de shorter le marché boursier sur du long terme. Une position short dans un marché en hausse expose à un risque de perte extrêmement important si vous utilisez un effet de levier.

Vous pouvez vous servir de la macroéconomie pour shorter le marché. Il est en réalité plutôt simple de savoir quand le marché baissier des actions a commencé. Il n’est pas garanti que le marché baissier commence lorsque l’économie se dégrade. Cependant, il est garanti que le marché baissier ait commencé si l’économie tombe en récession. Les récessions commencent généralement entre 1/4 et 1/3 du marché baissier.

Ce qu’il ne faut pas faire

Vous ne devez jamais trader l’actualité. Cela est vrai pour les marchés haussiers, mais surtout pour les marchés baissiers. L’actualité, la macroéconomie et les décisions politiques changent très rapidement dans un marché baissier. L’économie se dégrade vite, la volatilité du marché devient extrême et les gouvernements mettent rapidement en œuvre des stratégies pour rassurer les marchés.

L’actualité a tendance à venir de partout pendant un marché baissier. Par exemple, un jour pendant le second semestre 2008, le gouvernement a annoncé une politique de relance, le marché boursier a bondi de 5%. Dans la même journée, le gouvernement annonçait des décisions contradictoires, ce qui a provoqué une chute de 5% du marché. La volatilité quotidienne et intra-journalière était insensée.

Toute personne ayant tradé en suivant ces informations aurait dans tous les cas été sortis du marché avec cette volatilité. A force de trader en période de forte volatilité, votre capital peut rapidement fondre.

Vous devez avoir un plan bien défini dans un marché baissier et vous y tenir. Vous ne devez jamais dévier de votre stratégie à cause de l’actualité. Vous ne savez jamais quelle sera la prochaine nouvelle ou la prochaine annonce politique.

N’essayez pas d’attraper un couteau qui tombe

Certains traders aiment prédire la fin d’une tendance. Pourtant c’est dangereux. Aucun marché baissier ne se ressemble. Certains marchés baissiers évoluent en dents de scie tandis que d’autres dégringolent sans réellement rebondir.

Le marché peut rebondir de 10% ou plus dans un marché baissier
Parfois le marché baissier continue sans connaître de rebond

Ne passez pas à l’achat dans un marché baissier avant de penser que la tendance est terminée. Ne tentez pas de trader les rebonds du marché baissier. Vous ne savez ni quand le marché baissier commencera et ni quand il se terminera.