Archives des étiquettes : gestion du risque

Le meilleur stop-loss pour un trader / investisseur

Chaque trader ou investisseur doit avoir un stop-loss, quelle que soit sa stratégie.

  1. Vous devez prendre des décisions d’investissement et de trading fondées sur un ensemble de règles.
  2. Evidemment, nous croyons toujours que notre trade/investissement est une bonne idée (sinon nous ne traderions pas), mais nous devons toujours nous préparer au pire scénario. Nous devons savoir quand nous allons clôturer notre position si notre idée ne se déroule pas comme prévu.

Voici quelques méthodes pour déterminer où placer votre stop-loss. J’explique également ma méthode préférée.

Un stop-loss fixe en pourcentage %

Le type de stop-loss le plus couramment utilisé est en fonction d’un pourcentage fixe prédéfini. Cette méthode est préconisée dans les livres de trading tels que Market Wizards. De nombreux traders, gestionnaires de fonds et investisseurs réduiront voire couperont leur position si le marché chute de X% par rapport à l’endroit où ils sont entrés.

Je comprends la logique derrière ce type de stop-loss. Une position ne devrait pas commencer par une perte massive et les trades les plus rentables commencent le plus souvent par seulement une perte minime. Une position qui perd immédiatement 15% n’est probablement pas un bon trade.

Cependant, un stop-loss fixe en pourcentage peut vous obliger à couper votre position au pire moment. Imaginons que votre stop-loss est de 10%. Que se passe-t-il si le marché chute de 11% puis rebondit de 30% ? Vous venez de perdre 10% sur votre position qui aurait pu être très rentable.

Un stop-loss basé sur un support / une résistance

Cette méthode est couramment utilisée par les traders utilisant l’analyse technique. Ils traceront leurs lignes de support / résistance sur un graphique puis :

  1. Lorsqu’ils achètent, ils couperont leur position lorsque le cours tombera sous le support à X€.
  2. Quand ils vendent à découvert (short), ils couperont leur position lorsque le cours remontera au-dessus de la résistance à X€.

Cette stratégie fonctionnait quand il y avait moins de fausses cassures. Cela ne fonctionne plus très bien de nos jours, car il y a beaucoup plus de faux signaux aujourd’hui. Les grands fonds spéculatifs vont souvent provoquer une baisse du marché en dessous d’un support pour déclencher beaucoup de stop afin d’acheter des actions à un meilleur prix.

Un stop-loss suiveur

Supposons que votre position soit rentable. Certains investisseurs / traders choisiront de paramétrer un stop-loss suiveur. Par exemple. Ils vont coupeur leur position en perte ou en gain si le marché tombe en dessous de la moyenne mobile à 50 séances.

L’avantage de cette méthode est évident : vous ne transformerez pas une position rentable en une position perdante, car si le marché se retourne, vous clôturerez votre position en gain.

L’inconvénient est similaire à un stop-loss fixe en pourcentage. Supposons que votre stop est la moyenne mobile à 50 séances. Le marché est en hausse et vous êtes en gain. Ensuite, le marché corrige légèrement et tombe en dessous de la moyenne mobile. Vous coupez donc votre position, mais le marché rebondit juste après.

Vous avez pris un petit bénéfice sur une position qui aurait été plus rentable, mais puisque vous ne savez pas si la baisse est simplement une petite correction ou le début d’un marché baissier, cette décision est légitime.

Un stop-loss en fonction de la situation

Je vais très certainement en choquer plus d’un, mais ceci est ma méthode préférée.

Vous ne devriez couper votre position que si vous pensez que la thèse de votre trade / investissement devient fausse.

Il est dangereux de couper arbitrairement votre position sur la base d’un pourcentage ou d’un indicateur technique, car vous pourriez couper votre position au pire moment possible.

Je trade les indices sur le moyen et long terme selon une combinaison de signaux techniques ET de facteurs fondamentaux. J’ai bel et bien des conditions pour sortir du marché mais qui dépendent de ces deux facteurs. Pas seulement du prix. Je sors du marché uniquement lorsque mon modèle change de direction.

Par exemple. Disons que je suis depuis longtemps à l’achat sur le SSO (ETF sur le S&P 500 à effet de levier de 2), car mon modèle m’indique que l’économie américaine s’améliore. Je ne couperais mes pertes uniquement lorsque le marché baissera ET que l’économie américaine commencera à se dégrader. Si le SSO chute de 20% ET que l’économie américaine continue de s’améliorer, je garderai ma position, car d’après l’historique des prix, une correction de 20% est très souvent la limite de la correction lorsque l’économie américaine est toujours en expansion.

Evolution du S&P 500 et récessions américaines

Continuez votre lecture avec cet article >> Pourquoi faut-il combiner l’analyse technique avec l’analyse fondamentale lorsque vous investissez ?