Inversion courbe des taux : Signification et conséquences

L’inversion de la courbe des taux a bel et bien précédé des récessions et d’importants crashs boursiers. Pour autant, ce signal n’est pas magique et a également donné des faux signaux aux investisseurs. Dans cet article nous allons faire le tri de façon statistique entre le vrai et le faux.

La courbe des taux

La courbe des taux est la représentation graphique des taux d’intérêts d’une obligation en fonction des différentes échéances de temps.

Exemple d'une courbe des taux

En temps normal la courbe des taux est orientée vers le haut. Plus l’échéance de l’obligation est longue, plus le rendement est élevé. Cela s’explique par le fait que plus le futur est lointain plus il est incertain. Il présente donc plus de risques de défaut/retard de paiement.

A l’inverse, plus l’échéance de l’obligation est courte, plus le rendement est faible. En effet, il y a moins de risques de dégradation de l’économie sur du court terme que sur du long terme.

Signification d’une inversion de la courbe des taux

Une inversion de la courbe des taux signifie que les rendements des obligations de court terme deviennent supérieurs à ceux de long terme.

Une inversion de la courbe des taux a lieu lorsque les investisseurs achètent davantage d’obligations de long terme que de court terme. Ce signal indique que le marché a plus confiance en la capacité de remboursement de l’entité sur du long terme.

Les causes d’une inversion de la courbe des taux

La courbe des taux a tendance à s’aplatir de plus en plus, puis à s’inverser pendant les périodes où la Fed relève ses taux directeurs. Cela s’explique par le fait que la hausse des taux de court terme augmente de plus en plus les chances d’une récession, ce qui rend les obligations du Trésor de plus en plus attrayantes.

Juste avant que la Fed commence à baisser ses taux, c’est lorsque l’écart de la courbe des rendements est le plus négatif. La courbe des taux remonte ensuite brusquement, car la Fed baisse son principal taux d’intérêt plus rapidement que les rendements obligataires ne baissent.

Inversion courbe des taux et baisse des taux de la Fed

Inversion de la courbe des taux et récession

L’inversion de la courbe des taux est devenue très populaire, car ce signal a précédé plusieurs récessions de l’économie américaine. Généralement, les analystes surveillent la différence de rendement entre l’obligation à échéance 10 ans et celle à 3 mois.

Cette différence de rendement, également appelé spread, signale une inversion lorsqu’elle devient négative (le rendement du 10 ans étant donc inférieur au rendement à 3 mois).

Graphique du « spread » entre le 10 ans et le 3 mois US :

Ecart des taux américain 10 ans - 3 mois

Les investisseurs ne comparent que très rarement le rendement des obligations dont l’échéance est supérieure au 10 ans ou inférieure au 3 mois. Ce sont généralement le rendement des obligations comprises entre les échéances à 3 mois et 10 ans qui sont comparés.

Mais les investisseurs analysent également la différence entre le rendement du 10 ans et celui à 2 ans. La différence entre le rendement du 10 ans et les Fed Funds rate est également surveillé.

Historique des inversions de la courbe des taux

Il est vrai que l’inversion de la courbe des taux a souvent précédé une récession (surtout aux Etats-Unis).

Sur les 7 dernières récessions américaines, le rendement du 10 est devenu inférieur au Fed Funds rate en moyenne 55 semaines avant ces récessions, avec un minimum de 40 semaines et un maximum de 77 semaines.

Graphique du « spread » entre le 10 ans et les Fed Funds rate :

Ecart des taux américain 10 ans - Fed Funds rate

Mais la courbe des taux n’est pas parfaite. Elle a également donné des faux signaux, comme en 1966, 1995 et 1998.

Conséquences sur l’économie d’une inversion de la courbe des taux

L’inversion de la courbe des taux n’est pas un signal magique et n’est pas l’élément qui produit une récession. La courbe des taux n’est qu’une représentation graphique de la confiance des investisseurs sur le marché obligataire.

Il faut savoir que plus les maturités des obligations sont de court terme, plus ils sont influencés par les taux directeurs de la banque centrale. Le rendement du 10 ans américain est quant à lui souvent le taux d’intérêt utilisé par les banques commerciales pour les crédits accordés aux ménages ou aux entreprises américaines.

En théorie, lorsque les rendements de court terme (corrélés au taux de dépôt de la banque centrale) deviennent supérieurs aux rendements de long terme, les banques « cessent » de prêter aux particuliers et aux entreprises.

En effet, les banques commerciales seraient mieux rémunérées à laisser leurs liquidités à la banque centrale plutôt qu’à prêter aux ménages ou aux entreprises. Une inversion de la courbe des taux annoncerait donc un resserrement du crédit, ce qui entraîne inévitablement une récession.

Conséquences sur les marchés financiers d’une inversion de la courbe des taux

Bien qu’une inversion de la courbe des taux ait souvent précédé une crise du crédit et donc des marchés financiers, elle a également émis plusieurs faux signaux comme nous allons le voir à la suite.

Ci-dessous est le pourcentage de fois où le S&P 500 a terminé en hausse selon l’inversion de la courbe des taux et l’horizon de temps après le signal.

Conséquences bourse inversion courbe des taux US

Nous pouvons constater que les performances du S&P sont plus souvent positives que négatives pour le S&P 500 (faute aux faux signaux). Seuls les signaux d’inversion du 10 ans avec le 2 ans US et du 10 ans US avec le taux de la Fed ont donné un signal fiable pour les 3 premiers mois après l’inversion.

Toutes les études dans cet article ont été réalisées sur l’unité de temps mensuelle afin de filtrer une partie des faux signaux.

Voici comment réagissait le S&P 500 quand le rendement du 10 ans devenait inférieur au 2 ans US :

Conséquences bourse inversion courbe des taux 10 ans - 2 ans US

Voici comment réagissait le S&P 500 quand le rendement du 5 ans devenait inférieur au 2 ans US :

Conséquences bourse inversion courbe des taux 5 ans - 2 ans US

Voici comment réagissait le S&P 500 quand le rendement du 10 ans devenait inférieur au 3 mois US :

Conséquences bourse inversion courbe des taux 10 ans - 3 mois US

Voici comment réagissait le S&P 500 quand le rendement du 10 ans devenait inférieur au Fed Funds rate :

Conséquences bourse inversion courbe des taux 10 ans US - Fed Funds rate

Conclusion sur l’inversion de la courbe des taux

D’après l’étude que j’ai pu réaliser, je pense qu’une inversion de la courbe des taux doit être prise au sérieux. Une récession a généralement suivi ce signal, mais le S&P 500 n’a pas tout le temps plongé.

En 1995 et 1998, la courbe des taux s’est inversée à plusieurs reprises sans pour autant précéder de récession ou de crash des marchés boursiers.

En 1995, le S&P 500 a eu le temps de tripler (+200%) avant que la récession débute (6 ans plus tard !).

En 1998, le S&P 500 a chuté de 20% puis a rebondi de 60% avant que la récession débute (3 ans plus tard).

Nous pouvons donc conclure que l’inversion de la courbe des taux n’est pas un signal suffisant pour prédire une récession. Il sera nécessaire d’analyser des indicateurs macroéconomiques afin de filtrer les signaux de la courbe des taux. En effet, il est inutile de prédire une récession si le taux de chômage continue à baisser, que les prix de l’immobilier continuent à monter ou encore que les investissements battent leur plein.


Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles de Eros Trading:

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails. Pour obtenir plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, rendez-vous sur notre site Web.

We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp's privacy practices here.

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.