Top 5 des indicateurs de récession les plus fiables

Depuis des décennies, tous les pays connaissent régulièrement des récessions. Malgré le fait qu’elles soient de moins en moins fréquentes, ce phénomène est inévitable et fait partie intégrante d’un processus plus large appelé cycle économique. Et puisque les importants replis des marchés boursiers se font la plupart du temps en période de récession, il est indispensable pour un investisseur d’essayer de sortir du marché boursier (ou même immobilier) avant le début d’une récession et d’y entrer à nouveau lors de la reprise économique.

Réussir à sortir puis rentrer au bon moment permet non seulement d’éviter de voir ses investissements fondre, mais également d’améliorer son rendement.

Evolution du marché boursier américain superposé aux récessions depuis 1980

Pourquoi la macroéconomie est importante pour prédire les récessions ?

L’économie est le moteur des bénéfices des entreprises, et entraîne pour cette raison le marché boursier sur du long terme. Les marchés haussiers coïncident généralement avec les expansions économiques tandis que les marchés baissiers coïncident plutôt avec les récessions. Par conséquent, les indicateurs macroéconomiques sont des éléments clés à analyser lorsque nous investissons sur les marchés boursiers.

Étant donné que le marché boursier a tendance à se retourner avant le début des récessions, nous devons examiner les indicateurs économiques avancés (leading indicators) qui se détériorent également avant le début des récessions.

Cela ne signifie pas que le marché boursier ne peut pas se retourner avant une détérioration de la macroéconomie. En 1973, le S&P 500 s’est retourné quelques mois avant que la situation macroéconomique aux Etats-Unis se détériore.

Cependant, la plus grande partie des marchés baissiers survient après une détérioration importante de la conjoncture macroéconomique.

Cela ne veut pas dire non plus que le marché boursier ne peut pas reculer de 20% lors des périodes d’expansions économiques.

Les marchés ont tendance à réagir de façon émotionnelle sur du court terme en fonction des gros-titres des médias et des décisions politiques (cf. guerres commerciales, tensions géopolitiques, etc.)

De ce fait, plusieurs corrections de 20% peuvent avoir lieu en période d’expansion économique. Toutefois, ces corrections sont la plupart du temps rapidement corrigées (en quelques semaines), ce qui n’est pas le cas des krachs provoqués par les récessions économiques qui prennent plusieurs mois voire années à être corrigés.

Suivez en temps réel les indicateurs macroéconomiques avancés pour surveiller l’économie américaine.

Les récessions et le marché boursier

Drawdowns du S&P 500 superposés aux récessions américaines

Les Etats-Unis ont passé 10% de leur temps en récession depuis 1950. Les récessions coûtent au moins 30% au S&P 500 (près de 60% en 2008).

Dans cet article, nous allons étudier les 5 meilleurs indicateurs pour prédire les récessions.

Pourquoi surveiller la macroéconomie américaine plutôt qu’européenne ?

Compte tenu du fait que la bourse américaine représente environ la moitié de la capitalisation boursière mondiale, les récessions américaines ont un impact beaucoup plus important sur les marchés internationaux (dont français) que les récessions Argentines, Turques ou Grecques…

En fait, tous les krachs majeurs du CAC 40 depuis sa création étaient en raison d’une récession américaine (-50% lors de l’éclatement de la bulle internet en 2000, puis -55% lors de la crise financière de 2008).

A titre de comparaison, la récession européenne à cause de la crise de la dette en 2011 n’a provoqué une baisse de « seulement » 30% au CAC 40.

Pour cette raison, les indicateurs américains présentés à la suite sont d’une utilité globale.

Top 5 des indicateurs les plus fiables pour prédire les récessions américaines

La courbe des taux

La courbe des taux est l’indicateur le plus connu pour prédire les périodes de récession. Toutefois, bien qu’il soit particulièrement fiable, il n’a pas prédit à temps toutes les récessions.

Parmi les différentes maturités de la courbe des taux, le rendement à 10 ans est souvent comparé à celui à 3 mois et à 2 ans afin de prédire les récessions. Les autres maturités de la courbe des taux sont très peu utilisées dans ce cas de figure.

>> Article pour tout savoir sur la courbe des taux

Au cours des 40 dernières années, le décalage entre l’inversion et le début de la prochaine récession a long: au moins 7 mois et parfois jusqu’à 2-3 ans. En général, c’est lorsque le spread redevient positif (supérieur à 0) que le krach boursier commence.

Ecart de taux entre le 10 ans et le 3 mois US

La logique est la même pour le différentiel entre les rendements à 10 ans et 2 ans.

Ecart de taux entre le 10 ans et le 2 ans US

Le taux de chômage

Le taux de chômage est un indicateur particulièrement fiable pour prédire les périodes de récession, car il a tendance à augmenter plusieurs mois avant le début d’une récession.

Evolution du taux de chômage des Etats-Unis depuis 1950

Alternative au taux de chômage : Inscriptions aux allocations chômages (moyenne 4 semaines).

Les ventes de nouveaux logements

Le marché du logement ne représente que 4 à 5% de l’économie américaine, mais l’immobilier est un indicateur avancé très utile, car il s’agit d’un investissement coûteux pour les particuliers.

Un chômeur a plus de chances de décider de ne pas se payer une nouvelle maison afin de faire des économies. Ce qui n’est pas le cas pour les petits achats comme un dîner au restaurant ou l’achat d’une nouvelle télévision.

Les gros achats sont les premiers à chuter lorsque l’économie américaine se dirige vers la récession.

Le marché immobilier est donc un indicateur important de l’économie américaine. Au cours des 50 dernières années, une moyenne de 28 mois s’est écoulée entre le pic d’expansion des ventes de maisons neuves et le début de la prochaine récession.

Ventes de nouveaux logements aux Etats-Unis depuis 1960

Alternative aux ventes de nouveaux logements: Permis de construire, mises en chantier.

Les profits des entreprises

Comme nous l’avons indiqué au début de cet article, l’économie est le moteur des bénéfices des entreprises. Ainsi, les bénéfices des sociétés corrigés de l’inflation ont tendance à baisser pendant plusieurs trimestres avant le début des récessions.

Evolution des profits des entreprises américaines depuis 1950

Le taux de défaut sur tous les prêts

Dans le passé, le taux de défaut sur tous les prêt augmentait avant le début d’une récession.

Taux de défaut sur tous les prêts aux Etats-Unis depuis 1985

Lire un exemple d’une étude complète de la macroéconomie américaine ici.


Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles de Eros Trading:

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails. Pour obtenir plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, rendez-vous sur notre site Web.

We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp's privacy practices here.

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.